Mon premier casting à Bollywood

Pendant le tournage du spot TV pour la boisson concurrente de 7Up, l’actrice principale m’a interpellé (en français, s’il vous plaît !!!) pour me demander mon âge. Un de ses potes recherche une occidentale d’environ 30/40 ans pour un spot TV.

Une occidentale capable d’aligner deux lignes en anglais me dit-elle. OK je lui réponds, flattée et enthousiaste lui précisant que peut être il serait pertinent de s’assurer que mon fort accent français ne soit pas un frein… « Non » m’assure-t-elle. Rendez-vous est pris le lendemain pour mon premier casting à Bollywood !

Après deux heures de taxi, train et auto-rickshaw, je rencontre Bishal. Il me serre la main, cordial mais pas trop, puis me tend un texte à apprendre :

« Every day, your skin gets damaged making you look old.

Your Fiama Di Wills Skinsense bathing bar is enriched with plants derived complex and unique skinsense formula.

It make your skin radiant, clear, supple, even toned, smooth and moisturized by essential proteins on skin making you feel younger and beautiful. »

Oh My God !!! Fou rire intérieur !!! Une pub Fiama Di Wills vantant les mérites d’une crème pour le visage alors que je ne possède pas exactement un teint éclatant ! Sans compter que, ce texte qui comporte bien plus de deux lignes, est pleins de mot que je ne sais jamais prononcer tel « moisturized ».

J’ai envie de partir. Rien ne sert de leur faire perdre leur temps. D’un autre côté, je viens de me taper deux heures de transport et il n’est plus dans mes habitudes de ne pas aller jusqu’au bout des choses. Sans compter que ça me fera un truc rigolo à vous raconter sur ce blog…

Au début, je suis persuadée que jamais je ne retiendrais jamais ce putain de texte. Pis si. Après trente minutes, je le connais par coeur et peux même y mettre quelques intentions. Toutefois, il m’est impossible de gommer mon abominable accent…

Alors que je tente de le réciter d’une traite, pour la énième fois, un jeune gars avenant m’appelle. Il prend trois secondes pour me mettre à l’aise et me demande si j’ai retenu le texte. « Yes ! » je lui réponds énergiquement, super fière de moi. Je le récite alors mécaniquement. OK pour un essai camera. J’ôte mes boucles d’oreilles, noue mes cheveux et enfile une blouse blanche d’experte en cosmétologie.

Cinq essais seront nécessaires avant que je ne balance le texte sans trop buter sur les mots et avec plus ou moins d’intonations. Je dois apparaître sérieuse. Rassurante. Sûre de moi. Une experte quoi !

Problème, problème… Dès que je prononce « derived », « formula », « toned », je détourne mon regard de la caméra. Genre je lève les yeux au plafond, exaspérée par mon accent. Le sympathique casteur m’encourage pourtant à persévérer…

Je ne serais certainement pas choisie mais qu’est-ce que nous avons ri, lui et moi !

ACTUALISATION 2015 / Deepika, elle, elle sait prononcer tous ces mots barbares…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *