Le jour où j’ai aidé un indien à trouver une épouse (Madhya Pradesh)

Evidemment, je me sentais aucune légitimité pour juger qui que ce soit et surtout pas une jeune fille de 18 ans dont je ne comprends pas la langue. Toutefois, j’ai accepté l’invitation. Par curiosité. Parce que refuser était vexer Rajkumar. Parce que mon ami Santosh avait envie de mon avis de femme. Parce que la famille de la jeune fille (Rajkumari) était très flattée de ma présence.

Lire la suite

Varanasi, la ville qu’on adore ou… déteste !

Errer sur les ghats, le long du Gange asphyxié, signifie se confronter à la vie et à la mort, à l’ordinaire et à l’extraordinaire. En un même souffle : une image se superpose à une autre, une émotion en chasse une autre, la beauté fait place à la laideur, la joie de vivre à l’envie de vomir. Varanasi, paradis des photographes ?

Lire la suite

Rina, Tulsi, Nilkanta, Deep, Naba, Krishnendu, Sushita et les autres

Rina enseigne également la musique, le chant et la danse traditionnelle. Elle a étudié à l’université de Calcutta où elle a rencontré son mari, Nilkanta. Elle fait partie de ces rares indiennes à avoir eu la chance de faire un mariage d’amour. Rina a 35 ans et est mère de deux polissons de 3 et 8 ans, Naba et Deep.

Lire la suite

Pooja

Pooja est une enfant des rues à Calcutta. Elle était très vive et se jetait dans mes bras dès qu’elle me voyait en criant mon prénom. Un jour, j’ai accepté de l’inviter au restaurant en lui disant de commander ce qu’elle voulait. Ce fut frites et soda à mon grand dam. La fois suivante, j’ai choisi le menu. En échange, elle m’a fait inviter sa copine. Sept ans plus tard, j’ai appris que Pooja travaille désormais dans une usine de barrettes à cheveux même si elle continue, a priori, d’être dans des réseaux mafieux de mendiants.

Lire la suite