Cérémonie religieuse d’un mariage kodava

Alors que je m’acharnais à essayer vous envoyer une vidéo du Digital Studio tenu par Antony, Mahesh est arrivé pour régler les derniers détails du film de son mariage. Après quelques minutes d’une chaleureuse discussion, il m’a tendu un carton d’invitation : pour la première fois en Inde, j’étais officiellement invitée à un mariage… Que dis-je !? A une cérémonie d’un mariage kodava dans un temple !

(pour information, les kodava qui vivent dans la région Kodagu où je suis actuellement sont reconnus comme étant hindous. Toutefois, les hindous Kodava sont considérés comme une secte non-brahmanique qui croit plus au culte des ancêtres et de la Nature qu’aux rites hindous védiques)

Le jour J, rendez-vous à 9 heures avec Antony. Kiran, le photographe officiel nous a rejoint. Tous trois armés de notre matériel vidéo et photo, nous nous sommes rendus dans les hauteurs de Madikeri, où se trouvait un charmant petit temple.

Arrivés les premiers (on est pro ou on ne l’est pas, hein), la mariée (« bride ») et sa famille n’ont pas tardé à faire leur entrée. Frêle jeune fille d’à peine 20 ans, Bhavana resplendissait dans un sari blanc, ses cheveux ornés de jasmin et de roses rouges. Ses parents, avenants et simples, respiraient la bonté.

A 11 heures, le marié (« groom ») est enfin arrivé ! Personne ne lui a reproché ses deux heures de retard (il a enterré sa vie de garçon la veille et d’après les dires, elle a été festive et arrosée !). Il est entré le premier dans le temple suivi des membres de sa famille. A l’intérieur, chaque famille a formé un rang. Bhavana a rejoint Mahesh au fond du temple où les attendait le prêtre. Ne me demandez pas de décrire la cérémonie dans les détails… tellement les rituels qui l’entouraient étaient nombreux. Même les principaux intéressés ont eu du mal à suivre… Aux premières loges pour filmer, j’apparaissais comme la stagiaire d’Antony et Kiran, aux petits soins pour moi ! J’avais un rôle assigné : je n’étais pas la foreigner de service. A un moment, interruption de la cérémonie : ils se sont aperçus qu’ils manquaient une tante… Pour faire court et incomplet, les mariés se sont passés autour du cou un collier de jasmin, se sont posés des bagues d’orteil, une chaîne en or  avant de tenir ensemble une noix de coco, arrosée de lait par tous les invités.

Encore dans le temple, le jeune marié s’est approché de moi pour me présenter officiellement, très fier, sa « wife. »  On aurait dit un petit garçon qui jouait « au papa et à la maman » !

Direction le « hall », une immense tente aménagée prés du Fort de Madikeri où nous attendaient des musiciens kodava et plus de 300 personnes qui défileront une à une pour féliciter les jeunes mariés, debout sur une estrade. Ensuite, chaque famille a posé (et le mot est faible…) pour Antony, Kiran et… moi  (qui fait mine… hein… parce 100 photos de poses nases…). Puis, le buffet. Copieux.

Les félicitations terminées, les jeunes époux se sont contentés des restes. Pendant ce temps, la fête battait sont plein : les hommes se déchaînaient sur la piste de danse sous le regard amusé des femmes qui dans la tradition kodava ne dansent pas lors des mariage (sic). Réclamé par ses amis, Mahesh s’est à son tour lancé, me demandant de le rejoindre ! Comment refuser ? On a frôle l’émeute lorsque j’ai commencé tant bien que mal à tortiller mes hanches pour suivre leur rythme effréné… Sans rire.

En fin de journée, la jeune épouse quitte officiellement la maison familiale pour s’installer dans celle de sa belle-famille. Bhavana était en pleurs dans les bras de son père. On pourrait dire que pourtant Bhavana est « chanceuse ». Ce mariage arrangé (comme est la norme en Inde) est plutôt réussi : elle ne quitte pas Madikeri. Son époux est un bon gars sympa, issu d’une caste supérieure et à la situation professionnelle plus que correcte puisqu’en qualité de chauffeur de taxi, il possède son propre véhicule.

Avant de plier bagages avec Antony et Kiran, j’ai remercié mes hôtes (j’ai même embrassé la nouvelle belle-mère de Bhavana, une petite grosse qui faisait peur mais qui était en fait gentille), tenté de rassurer la jeune mariée et mis en garde Mahesh en le priant de prendre soin d’elle (ton solennel et gros yeux en prime).

La suite ? Antony et Kiran m’ont invitée, après cette « rude » journée de travail à me détendre dans un resto. J’ai testé la spécialité culinaire du Kodagu : du porc avec une sauce épicée pour changer ! Avec deux de leurs potes, un gros militaire moustachu et un petit découpeur de poulets aux allures de Charlot, nous avons alors picolé et refait le monde jusqu’à point d’heure.

ACTUALISATION / Depuis 2007, ma vidéo du mariage de Bhavana et Mahesh a été vu plus de 16000 fois sur Dailymotion !
Pour voir, vous aussi, la vidéo de ce mariage kodava.

3 pensées sur “Cérémonie religieuse d’un mariage kodava

  • 13 mars 2008 à 21:43
    Permalink

    Ce blog est tout à fait à la hauteur de l »Inde
    ce pays plein de tradition ancestrales mais si etreignant quant à sa richesse de culture et de sites magnifiques

    Répondre
  • 10 décembre 2007 à 09:54
    Permalink

    Commentaire complétement improductif : qu’est-ce que t’es jolie sur cette photo 🙂
    Vivement que je rentre chez moi, jeter un oeil aux vidéos (du boulot c’est pas possible…)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :