« Om Shanti Om » dans un cinéma à Bombay

Le sujet de conversation préféré des indiens depuis Diwali ? Om Shanti Om, le dernier blockbuster produit par Eros International avec la star Shah Rukh Khan. Evidemment, je suis allée le voir hier soir et… j’ai été parfaitement divertie !

ATTENTION SPOILER

Comme tout film qui se respecte à Bollywood, Om Shanti Om mixe une histoire d’amour avec des séquences chantées et dansées. L’ensemble en hindi avec quelques mots d’anglais ici et là qui m’ont permis de comprendre l’intrigue.

Le film se découpe en deux parties d’1h30 (ce qui permet de se goinfrer de pop corn à l’entracte). La première se situe dans les années 70 : décors, costumes, lumières, musiques… Om Shanti Om revendique un certain kitsch et ainsi déstabilise les détracteurs de ce genre cinématographique. One point.

Shah Rukh Khan, 42 ans, interprète un Junior Artist (entendre un comédien de complément) d’une vingtaine d’années (sic) amoureux de la star féminine du moment : Shantipriya. Evidemment, il parvient à se faire remarquer par la belle même si, par ailleurs, elle est engagée avec un producteur riche et célèbre. Dans les décors du film en cours de tournage (dans les fameux studios de Film City), le couple se dispute ; elle lui balance un journal où il est photographié avec une starlette alors qu’elle veut lui annoncer qu’elle est enceinte (trop moderne… ils ont couché avant le mariage…). Le film m’échappe un peu à ce moment puisqu’il la tue ! Moi pas comprendre le mobile… Shah Rukh Khan aka Om tentera bien de la sauver mais en vain.

Trente ans plus tard, Om est amnésique (ou peut être que télé-transporter dans le temps ?) et surtout superstar à Bollywood. Farrah Khan, la célèbre réalisatrice, en profite pour tourner à la dérision le star system et Bollywood (y aurait des clans avec des ennemis jurés et tout). Lors d’une pseudo remise de prix, tout le gotha est présent et tous se moquent d’eux-mêmes. Hilarant. Two point.

Très surprise par les réactions du public, je m’attendais au chahut et ben non… A peine quelques cris lorsque Shah Rukh Khan se trémousse torse nu (pour cette unique séquence, des mois intensifs de body-building). Miam. Certainement parce que Bombay, parce qu’un cinéma dans un quartier huppé, parce que placée dans l’orchestre (2 euros la place).

Om Shanti Om est à voir même si le plus surprenant dans ce type de produit à vocation divertissante à défaut d’ambitionner révolutionner le cinéma mondial n’est pas l’étalage de richesses mais le manque de vraisemblance lors notamment des scènes sensées prendre place dans les rues de Bombay : même les mendiants ressemblent à des stars de Bollywood !

Monde parallèle. Monde aseptisé. Bollywood fait rêver les indiens et permet à la classe moyenne de se projeter dans un univers fantasmagorique loin de la misère et de la saleté régnante. Je peux comprendre.

ACTUALISATION / J’ai depuis vu Om Shanti Om avec des sous-titres et Om est ni amnésique ni télé-transporter mais tout simplement réincarné en star de Bollywood ! Quelle idiote je fais parfois.

3 pensées sur “« Om Shanti Om » dans un cinéma à Bombay

  • 15 novembre 2007 à 15:09
    Permalink

    @ Le Mat : Finalement, il est vrai que vu sous cet angle, je le trouve plutot pas mal le garcon… Comment se passe mon sejour ? Tres bien ! Suis contente d’avoir quitte Bombay pour un coin plus tranquille meme si j’auarais pu rester la bas 3 mois tellement je m’y suis plus. Ah sinon, evidemment avec la pollution, la canicule et l’ai conditionne : j’ai une bronchite et fais une allergie au soleil… Bravo…
    @ Lily : Comme quoi tu iras en Afrique… 🙂

    Répondre
  • 14 novembre 2007 à 19:08
    Permalink

    et d’autre s’évadent en lisant ton blog…Comme quoi…

    Répondre
  • 14 novembre 2007 à 10:56
    Permalink

    Et Britney Spears n’a qu’à bien se tenir !
    N’empêche, le clip sortirait en France, suis sûr que cela cartonnerait ! et qu’Om donnerait des complexes à plus d’un…
    Et comment se passe ton séjour ?
    BiZ’

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :