A Pushkar, n’est pas Mère Teresa qui veut

Pushkar est une petite ville du Rajasthan entre Jaïpur la rose et Jodphur la bleue. A la lisière du Grand Désert du Thar, un lac sacré constitue son épicentre.

Ville sainte dédiée à l’un des trois dieux hindous : Brahma le Créateur (les deux autres étant Vishnu et Shiva – Ganesh, Krishna & co sont des réincarnations, si j’ai bien tout compris…). Ce lac, bordé de 52 ghats, serait apparu à l’endroit où Brahma aurait laissé tomber une fleur de lotus. Dimanche était un jour de fête car, outre le festival de cerfs-volants, le 14 janvier 2007 marquait un jour propice pour un bain.

Nombre de pèlerins ont alors débarqué de toute la région pour ce rituel hindou ; il était particulier de les observer côtoyer les nombreux touristes occidentaux, néo-babas, que compte Pushkar, entre vaches et mendiants.

laitier-pushkar
Un laitier à Pushkar

L’attraction touristique majeure à Pushkar est de faire une « puja », c’est-à-dire réciter une (longue) prière avec son rituel moyennant finance. Jusqu’à ce matin, je refusais toute sollicitation : trop d’escroqueries, de marchandages et surtout pourquoi payer pour prier !?

Pourtant, hier soir, en discutant avec Krishna, un indien rencontré quelques jours auparavant, j’ai cédé et accepté sa proposition de faire une puja avec son ami brahmane, par ailleurs étudiant en sanskrit. Seule contribution prévue : un don libre dans une des innombrables boîtes prévues à cet effet, accompagnée de la rétribution de mon choix pour Mouno.

Ce matin, Mouno est donc venu me chercher à l’hôtel pour m’emmener sur un ghat avec une assiette puja prête à l’emploi : une « poudre » jaune, une rouge, du riz, du sucre, des pétales de roses et une noix de coco. A chaque ingrédient correspond une signification : famille, travail, amour, santé… Me voilà donc à prier Brahma, souhaiter la paix sur Terre et jeter les offrandes dans le lac avant de devoir finalement payer 201 roupies (2 nuits d’hôtel) pour nourrir les pauvres et les vaches (sic) ainsi que pour l’entretien du lac. En contrepartie, un vieux monsieur m’a officiellement donné un reçu en hindi pour attester de ma contribution et m’offrir LE bracelet symbolisant mon passeport pour Pushkar. Ensuite, Mouno m’a proposé de m’accompagner au temple de Brahma (selon la légende, Brahma voulait pratiquer un yagna (automortification) prés du lac, mais son épouse Savitri ne l’ayant pas accompagné, il épousa une autre femme sur un coup de tête. Savitri, contrariée, fit le voeu que Brahma ne soit vénéré nulle part ailleurs).

ghat-pushkar
Les ghats à Pushkar

Après une succincte visite du fameux temple, Mouno m’explique qu’il va se marier dans un mois avec une jeune fille de sa caste (celle des brahmanes). C’est évidemment un mariage arrangé : il l’a juste rencontrée à quelques reprises, lors de fêtes religieuses. Assis sur les marches du temple, Mouno me fait une requête pour le moins surprenante : le dépuceler !!! Il a 23 ans et sa nuit de noces à venir le tourmente… Avant de s’engager, il souhaiterait s’amuser (« have fun ») et qui, à part une touriste esseulée comme moi, pourrait l’aider !? Pas une indienne… Trop étroite d’esprit selon lui… Je comprends bien sa situation et le rassure quant à sa capacité à ne pas se ridiculiser le soir venu auprès de sa promise mais il ne m’écoute pas. Je lui explique alors que je suis moi-même engagée mais il balaie mes objections par un :  » S’il t’aimait, à 34 (lui) et 32 (moi) ans, vous seriez déjà mariés ! » avant d’ajouter que ce serait juste l’histoire de deux ou trois heures au plus, que pendant je pourrais fermer les yeux pour penser à mon petit ami… Je tente alors de lui faire entendre que ce n’est pas parce que je suis une occidentale que je m’autorise de « have sex » avec tout le monde… blablabla.

A la fin, il semblait très ennuyé de mon refus et perplexe quant à mes justifications… Bref ! Nous en sommes restés là : n’est pas Mère Teresa qui veut.

10 pensées sur “A Pushkar, n’est pas Mère Teresa qui veut

  • 25 mai 2016 à 12:20
    Permalink

    Tellement vrai… Pushkar ou l’autre côté de l’Inde, le côté je gagne du pognon avec le yoga des Américains et des Européens m’a gonflée particulièrement !

    Répondre
  • 8 août 2007 à 11:01
    Permalink

    bonjour
    genial ce post sur pushkar hihihihi !!!
    je reconais bien là l’inde … vraiment un pays fabuleux mais peuplé d’etre pour le moins strange …
    je me suis déja pas mal pris la tete a leur sujet …
    car je ne les supporte pas mais cela n’est pas politiquement correct de le dire …
    bref j’apprécie ce pays fabuleux deja deux sejours d’un mois et là je prepare le 3 eme pour novembre et la fete a pushkar (entre autre !!)
    mais les indiens sont d’un egoisme qui frise la stupidité voir pire encore … car ils veullent absolument avoir toujours le dernier mots et toujours avoir raison ceci o prix d’arguments de plus en plus stupides … je ne sais pas comment ils font pour se supporter hihihihi !!!
    certes !!!! nous n’avons pas la meme logique … c un raccourci qui ne vexera personne … mais serieux ont ils seulement une logique (ce qui peut etre d’ailleurs une qualité quand elle ne gene pas les autres …)

    Répondre
  • 18 janvier 2007 à 04:58
    Permalink

    @ LucD : Luc ! C’est toi !!!! Je viens de realiser ! Comment vas-tu !? Bah… je ne sais pas, tu sais certains se pretendent descendants de Jeanne d’Arc alors Mere Teresa… OK, je sors ! Ah bah non, c’est mon blog ! 🙂
    @ Emmanuel : Une semaine a Delhi pendant Holi !? Vous tenez vraiment a vos lecteurs/joueurs !? Parce que cela risque d’etre dur pour eux… 🙂
    @ Hanen : Je ne saurais jamais s’il a ete effronte, naif ou irrespectueux…
    @ Maroushka : C’est la principale raison qui m’a fait continuer la conversation… l’experience anthropologique… et de la matiere pour alimenter le blog ! 🙂

    Répondre
  • 16 janvier 2007 à 16:00
    Permalink

    Un homme, même indien, reste un homme…
    (non non messieurs, ne me jetez pas la pierre !) Mais il est vrai qu’en cette matière, vous avez toujours besoin de vous rassurer et prouver que « tout va bien » ! 😉
    Peu importe l’issue, Céline, tous ces moments de pure tradition sont incroyables ! Bonne continuation miss !

    Répondre
  • 16 janvier 2007 à 14:23
    Permalink

    Ah bah ça alors, ton homme doit être vert de rage derriere son écran s’il lit ça!
    Quel culot ce petit Mouno… Comme quoi les clichés qui disent de nous (les filles occidentales de surcroit françaises) que nous sommes des filles « faciles » ont la vie dure.

    Répondre
  • 16 janvier 2007 à 13:43
    Permalink

    Ste Céline des Puceaux ! Ca te va comme … un sari !
    Dis donc, j’ai pas trouvé de pub/lien/note pour les pérégrinations de notre funambule sur le dit site du sieur Brunet ? Il est surement en train de préparer la banière, I presume ?

    Répondre
  • 16 janvier 2007 à 13:13
    Permalink

    Je change de casquette et là je deviens le Emmanuel Brunet – responsable du Club Metro. Je viens justement de mettre en place un jeu pour gagner… un voyage inoubliable en Inde !!!
    Voici la description :
    Un séjour en Inde pour 2 personnes pendant le Holi – Festival des Couleurs
    Ce séjour comprend :
    – Vols Aller pour 2 adultes Paris-Delhi le jeudi 1er mars 2007
    – Vols Retour pour 2 adultes Delhi-Paris le mardi 6 mars 2007
    – 5 nuits à l’hôtel Crowne Plaza Hotel (5* deluxe)
    – Les transferts sur place
    – Les taxes d’aéroports
    – Les petits-déjeuners à l’hôtel
    – 2 visas indiens
    – L’assurance voyage
    – 1 Delhi Travel Guide
    J’attire votre attention sur le fait que c’est pendant le Holi, une des plus grandes fêtes de l’Inde, celle où les gens se lancent de la poudre colorée.
    C’est un peu mon rêve d’y aller, mais étant organisateur je n’ai pas le droit de jouer…
    Alors c’est à vous désormais de tenter votre chance sur http://www.clubmetro.fr
    Et pourquoi pas retrouver notre amie la funambule à Delhi 😉
    Pour info, je gère le Club Metro, le club du quotidien gratuit d’informations Metro. Et c’est très sérieux (règlement, tirage au sort par huissier, etc…)
    Désolé si cette « mini pub » vous a importuné. Je remets de suite ma casquette de Emmanuel Brunet – Blogueur et lecteur 😉

    Répondre
  • 16 janvier 2007 à 10:09
    Permalink

    Parce que tu crois que Mere Teresa ……
    Non ?!?!
    Ca alors.
    Comme quoi, c’est vrai, l’Inde permet d’ouvrir les yeux sur certaines choses, de les voir différemment.
    Mais quand meme, Mère Térésa…
    T’es sure

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *