Bollywood : fin de ma carrière à 500 roupies la journée

Retour sur le tournage de The other end of line avec Jesse Metclafe après une nuit blanche sur le tournage du prochain film de Danny Boyle.

Cette fois, certains d’entre nous dont moi sommes coiffés, maquillés et costumés. J’opte pour une petite robe noire et blanche aux motifs graphiques. Bonne pioche ! Ils m’ont utilisé toute la journée. Toutes les scènes étaient tournées dans le hall de l’hôtel. Après avoir feint être en couple avec un israélien (sa petite amie n’a pas du tout apprécié… pfff… c’est du cinéma, hein… surtout qu’ il était tout ce qu’il y a d’anti-sexe…), j’ai passé trois heures à la réception avec une anglaise, en background comme ils disent, pendant une scène cruciale puisque celle de la rencontre physique entre les deux acteurs principaux.

Lors d’une pause clope, je me suis approchée du jardinier pour lui demander de prendre une photo. Très WASP, il m’a répondu : « Not here, on the set ». Salopiot ! Les photos sont interdites sur le plateau ! Ah mais je ne me suis pas découragée, hein… J’ai pensé à vous et me suis qu’il n’était pas envisageable de ne pas publier une photo du fameux objet de fantasme de millions de femmes… J’ai alors trouvé une feinte : je suis devenue une figurante indispensable pour les raccords sur la scène du coup de foudre. J’en ai alors profité pour shooter… Ils ne pouvaient pas me renvoyer du plateau… Hahaha !

C’était la première fois que je me trouvais si proche du coeur de l’action sur un plateau. Il était passionnant d’écouter les directives du metteur en scène surtout que Jesse n’était pas d’accord… Faut dire que c’était d’un kitsch : Jesse et Shriya se cognent la tête accidentellement. Elle tombe et a dû mal à retrouver ses esprits. Penaud, il tente de la ranimer. Neuf prises pour la « cascade ». Faut dire que Jesse faisait la gueule parce pas à l’aise. Shriya boudait car Jesse, excédé, n’avait pas céder à son énième caprice. Quant au réalisateur, il souriait bêtement, fier de sa mise en scène…

Je ne vais pas trop dire de mal de lui car faut quand même lui reconnaître certaines qualités artistiques comme celle de me mettre dans le cadre de cette scène ! A « Action », cliente à la réception, je devais tourner la tête, regarder les deux acteurs sur le sol, faire signe à la réceptionniste que peut être elle devait agir puis partir en passant prés du futur couple (vont  bien finir par se rouler une pelle quand même !?) en les regardant avec un air : « Mais qu’est qu’ils fichent sur la moquette !? ». Evidemment, je me suis précipitée sur les rushes : j’apparaîtrais bien à l’image. Amazing, isn’t it ?

Sur le plateau, entre deux prises, me voilà à tenter de faire cette ‘tain de photo. A ma vue, le salopiot lève les yeux aux ciel puis me supplie du regard d’abandonner cette idée de portrait… Vous ai-je dit qu’il ne dégage rien !? Photogénique soit mais aucun charisme, le Jesse Metclafe Comment cela je suis mauvaise joueuse !?

Bref ! Après quatre tournages, je mets un terme à ma carrière de figurante à Bollywood à moins de gagner, comme dit aux Bollywood Boys, 1000 roupies par jour : fini la White Exploitation !

figurant-jesse-metcalfe
C’est moi derrière Jesse Metcalfe ! Hahaha !
ACTUALISATION / Le film existe désormais : je me suis aperçue à trois reprises ! 😉 Un dimanche soir où vous avez épuisé toute votre liste « comédie romantique » mais que vous voulez de la guimauve, c’est regardable.

5 pensées sur “Bollywood : fin de ma carrière à 500 roupies la journée

  • 11 mai 2010 à 12:14
    Permalink

    Bonjour Céline, j’ai vu à plusieurs reprise ce film. J’ai aimé bien sur. La prochaine fois je vais bien regarder et peut être je te verrai la dedans.
    Quelle chance tu as!!

    Répondre
  • 12 novembre 2007 à 14:36
    Permalink

    @ Vincent : Je me disais bien que tu allais finir par me laisser un com et que l’un d’entre vous allait bien me demander ce que je fosu au lieu de filmer… 🙂
    Je vous tiens au jus bientot, hein !
    @ Ceucidit : Que ? Midinette moi, naaaaaaaaaaaaan ! C quoi la couv de Voici ce lundi ??
    @ Julie : J’arrete pas de photographier des gens qui dorment… Je me demande bien pourquoi…

    Répondre
  • 12 novembre 2007 à 09:34
    Permalink

    Non Vincent, ça c’est uniquement pour que son côté midinette soit satisfait;) Et en plus il ne dégage rien, même pas de charisme…pfff j’en étais sûr:)

    Répondre
  • 12 novembre 2007 à 09:13
    Permalink

    Bonjour Céline,
    J’ai dû rater quelque chose : je pensais que tu retournais en Inde pour tourner un film et non pour y participer ???
    Quoiqu’il en soit : Félicitations pour cette entrée dans le Chaud-Biz (il doit y faire une chaleur … 😉
    Bonne route.
    A bientôt.
    15.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :